vendredi 21 juillet 2017

En tournée, Fretswing lit " Je servirai la liberté en silence"  ...

Frestwing !  De la play-list du polar !

fretswing.com


vendredi 14 juillet 2017

Sur le site A vos marques ... Tapage !



Totalement déprimé après une rupture sentimentale, le détective privé Gregorio Valmy accepte l’invitation de son ami Jean-Paul Sitruc, journaliste de la presse locale, à venir se mettre au vert quelques jours à Périgueux où celui-ci réside avec sa famille. Le jour de son arrivée, la ville est particulièrement animée avec l’inauguration du festival international du mime. Et sous le choc, lorsqu’on découvre le lendemain matin Axel Blancard, directeur artistique du festival, sauvagement assassiné dans les jardins du centre-ville… Crime crapuleux ou politique ? Car Axel n’est autre que le frère de Simon Blancard qui se présente aux législatives sous la bannière socialiste… La police est sur les dents, la belle capitaine Saint-Martin en tête. Gregorio, par l’entremise de Jean-Paul, fait connaissance avec Laval Palindrome, libraire et historien érudit de la région, qui, en plus de soigner sa dépression à coups de Pécharmant et de Monbazillac, va titiller la curiosité du détective privé quand il lui apprend que la grand-mère Blancard, avant de mourir, voulait lui confier des documents top secret que son mari, figure de la résistance en Périgord, lui avait confiés. Il n’en faut pas plus pour titiller la curiosité de Gregorio, qui, avec l’aide de Laval, Tutu la Praline (anarchiste au langage poétique et fleuri) et Wlad le polonais, va faire remonter à la surface une période particulièrement nauséabonde de notre histoire… 

D’une écriture limpide (très agréable !), Patrick Amand porte à notre connaissance dans ce roman historico-policier, le rôle des services secrets français contre le communisme au cours de la guerre froide, et aborde la répression de la résistance par les sinistres barbouzes (recrutés par la Gestapo et la milice dans les prisons…) des brigades nord-africaines, de sinistre mémoire… Faits réels extrêmement documentés et fiction s’entremêlent dans ce polar haletant (et épicurien !) où l’humour, directement distillé à l’alambic allège un récit particulièrement noir et cynique. Un cocktail explosif et passionnant !



samedi 8 juillet 2017

Nouvelle République - 8 juillet 2017

Patrick Amand invite l'histoire dans ses polars

Article de Jean-Michel Gouin dans la Nouvelle-République